informations quotidiennes

Lewis Hamilton est « désillusionné » après Abou Dhabi, selon Toto Wolff


Le patron de Mercedes, Toto Wolff, dit que Lewis Hamilton devra « surmonter la douleur » d’Abou Dhabi

Lewis Hamilton est « désillusionné » et ne se remettra jamais des événements du Grand Prix d’Abou Dhabi, a déclaré le patron de Mercedes en Formule 1 Toto Wolff.

Hamilton s’est vu « voler » le titre et les décisions prises concernant une voiture de sécurité en fin de course « ressemblent toujours à un cauchemar », a déclaré Wolff.

Il a dit qu’il ne pouvait pas garantir si Hamilton continuerait à courir en F1.

« En tant que coureur, son cœur dira: » Je dois continuer « parce qu’il est au sommet de son jeu », a déclaré Wolff.

« Mais nous devons surmonter la douleur qui lui a été causée.

« Je suis dans un dialogue quotidien avec lui. Mais il n’y a pas grand-chose à dire pour le moment. Chacun de nous gère à sa manière les sentiments que nous avons en ce moment.

« Je dois juste faire de mon mieux pour l’aider à surmonter les sentiments qu’il a afin qu’il revienne fort avec un amour du sport et une confiance dans la prise de décision du sport l’année prochaine.

« Et nous souhaitons beaucoup que ce soit le cas. »

Mercedes a décidé jeudi de ne pas poursuivre leur recours contre les résultats de la course, après l’instance dirigeante la FIA s’est engagée à procéder à un examen approfondi de ce qui s’est passé et de « tirer des leçons ».

Wolff a déclaré que Mercedes « demanderait des comptes à la FIA », mais il avait « la confiance, la confiance et la foi » que les équipes et les pilotes pourraient travailler avec l’instance dirigeante pour créer un « processus de prise de décision plus robuste ».

Il a déclaré que Mercedes pensait qu’ils auraient gagné leur cause sur des bases juridiques pures, mais ils ne pensaient pas que la cour d’appel de la FIA rendrait le bon jugement.

« La FIA ne peut pas vraiment marquer ses propres devoirs », a déclaré Wolff. « Il y a une différence entre avoir raison et obtenir justice.

« Il va nous falloir beaucoup de temps pour digérer ce qui s’est passé dimanche. Je ne pense pas que nous nous en remettrons jamais. Ce n’est pas possible. Et certainement pas en tant que pilote. »

Hamilton et Wolff boycottent la cérémonie officielle de remise des prix du Championnat du Monde FIA ​​organisée par la FIA jeudi à Paris.

Le trophée du championnat des constructeurs sera accepté par le directeur technique James Allison.

Pourquoi Hamilton et Wolff sont-ils si bouleversés ?

La Red Bull de Max Verstappen a dépassé la Mercedes de Hamilton dans le dernier tour de la course pour décrocher le titre des pilotes après que les règles n’aient pas été appliquées correctement par le directeur de course Michael Masi pendant une période de voiture de sécurité.

Wolff a accusé Masi « d’une lecture libre des règles et cela a laissé Lewis comme un canard assis », ajoutant: « Le voler dans le dernier tour de la course est inacceptable. »

Wolff a déclaré qu’il n’était « pas intéressé à avoir une conversation avec Michael Masi ».

Il a ajouté : « Ce n’est pas seulement une décision de changer de directeur de course ; tout le système de prise de décision doit être amélioré. Le directeur de course est certainement soumis à une forte pression et cela est dû en partie à nos propres fautes. »

Wolff a déclaré qu’il « souhaite » qu’il y ait eu plus de « cohérence » dans la prise de décision tout au long de la saison 2021 de F1 afin que le sport ait pu « éviter de nombreuses controverses tout au long de l’année ».

Il a ajouté que les décisions concernant la voiture de sécurité dimanche « ont eu le plus grand impact et d’un point de vue sportif un impact catastrophique car elle a décidé du championnat du monde ».

Wolff a accepté que les directeurs d’équipe ne devraient pas être en mesure de parler directement au directeur de course lors d’un grand prix.

Masi a lancé des appels décisifs – et controversés – pour ne laisser passer que quelques voitures doublées devant les leaders et sur le moment du retrait de la voiture de sécurité peu de temps après que Horner lui ait dit: « Vous n’avez besoin que d’un tour de course. »

Wolff a souligné qu’il n’avait rien contre Verstappen ou Red Bull.

« Cette situation n’a rien à voir avec Max », a déclaré Wolff. « C’est un digne champion, son pilotage est exceptionnel et Red Bull est un compétiteur féroce. Et j’ai le plus grand respect pour les gens qui y travaillent. Cela n’a rien à voir avec eux. »

L’Autrichien a ajouté : « Nous ne pouvons pas continuer dans un sport qui se veut un sport suivi de divertissement et non l’inverse.

« La cohérence des règles est importante et aucune décision ne devrait être contraire aux règles juste pour pimenter l’action.

« Des mesures claires doivent être mises en place avant le début de la saison afin que chaque pilote, chaque équipe et les fans sachent ce qui se passe et ce qui ne l’est pas. »

Autour de la BBC - SonsAutour du pied de page de la BBC - Sons

Laisser un commentaire