informations quotidiennes

Pays de Galles 29-28 Australie: le dernier penalty de Rhys Priestland scelle une victoire spectaculaire


L’arbitre écossais Mike Adamson donne un carton rouge à l’Australien Rob Valetini
Pays de Galles (16) 29
Essais : Elias, Tompkins Les inconvénients: Biggar 2 Des stylos: Biggar 4, Priestland
Australie (13) 28
Essais : Kelaway, Blanc, Daugunu Les inconvénients: O’Connor 2 Des stylos: O’Connor 2, Beale

La pénalité du dernier souffle de Rhys Priestland a donné au Pays de Galles une victoire spectaculaire sur les 14 hommes de l’Australie après une fin stupéfiante à une rencontre riche en incidents à Cardiff.

Andrew Kellaway a donné une avance rapide aux Wallabies, mais le carton rouge de Rob Valetini pour un tacle face à face sur Adam Beard a changé la donne pour le Pays de Galles, qui est allé de l’avant avec un essai de Ryan Elias tandis que le péché de Kurtley Beale avait temporairement réduit le nombre de visiteurs. à 13 hommes.

Le score opportuniste de Nick Tompkins au début de la seconde mi-temps a donné au Pays de Galles un peu de répit et une avance de 23-13, seulement pour le remplacement du carton jaune inutile de Gareth Thomas pour effacer l’avantage de l’homme des hôtes pour une période tendue de 10 minutes.

Au cours de cette période, Nic White a terminé un mouvement d’équipe éblouissant pour ramener l’Australie à trois points de leurs adversaires anxieux et, après que le penalty de Dan Biggar a poussé le Pays de Galles plus loin, Filipo Daugunu a acrobatiquement touché le coin pour réduire l’avance à un seul point.

La conversion de la ligne de touche de James O’Connor a touché le poteau, mais avec un peu plus de deux minutes à jouer, Beale – dont le dernier essai avait remporté une victoire spectaculaire au même endroit en 2012 – semblait avoir touché le penalty gagnant.

Ensuite, pour ajouter aux scènes de fin remarquables, le Pays de Galles a forcé son chemin vers le haut du terrain et bien que son assaut sur la ligne d’essai australienne ait été repoussé, Priestland a marqué les points gagnants avec le dernier coup de pied du match.

Ce fut une conclusion tout à fait captivante à une autre rencontre captivante entre ces ennemis familiers.

La victoire donne au Pays de Galles une troisième victoire consécutive sur l’Australie, après avoir perdu 13 matchs d’affilée contre la même équipe entre 2008 et 2017, mais avec seulement deux de ces défaites pour neuf points ou plus.

Le résultat signifie également que le Pays de Galles termine sa campagne d’automne avec deux victoires sur quatre, tandis qu’une troisième défaite consécutive complète une tournée misérable pour les Wallabies.

Le Pays de Galles appauvri profite de la brume rouge australienne

Cela a été un automne meurtrier pour le Pays de Galles, dont la longue liste d’absents blessés pour ce match comprenait les Lions britanniques et irlandais Alun Wyn Jones, Ken Owens, Ross Moriarty, Taulupe Faletau, Justin Tipuric, Josh Navidi, Leigh Halfpenny et George North.

N’importe quel pays manquerait ce volume et cette qualité de talent, bien que peu de nations de premier plan aient un bassin de joueurs aussi restreint que le Pays de Galles.

C’est pourquoi l’entraîneur-chef Wayne Pivac a été si déterminé à améliorer la force du Pays de Galles en profondeur et, dans cette seule série, il a utilisé près de 40 joueurs différents.

Pivac était sous pression après des défaites contre la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud et une victoire peu convaincante contre les Fidji, et il aura craint une troisième défaite sur quatre lorsque l’Australie a pris un départ fulgurant.

Mais comme ce fut le cas contre les Fidji le week-end précédent – et pour la sixième fois en 12 Tests cette année – le Pays de Galles a reçu un avantage majeur sous la forme d’un carton rouge pour l’opposition.

Le limogeage de Valetini ne faisait aucun doute. Le numéro huit australien a chargé Beard, sa tête entrant en contact avec le visage de son adversaire et forçant le verrouillage du Pays de Galles à se blesser.

Le deuxième penalty de Biggar a réduit le déficit du Pays de Galles à 10-6 et, seulement sept minutes après le rouge de Valetini, Beale a reçu un carton jaune pour avoir délibérément frappé sur une passe de Tompkins.

La punition s’est aggravée quelques secondes plus tard lorsque le talonneur Elias a combiné avec le demi de mêlée Tomos Williams pour marquer son troisième essai en deux apparitions.

Le Pays de Galles n’était pas si clinique à partir de ce moment-là, luttant pour la maîtrise de l’attaque contre ses adversaires acharnés et devant s’appuyer sur le score fortuit de Tompkins pour étendre son avance.

Le centre semblait avoir touché alors qu’il interceptait une passe de Tom Wright mais, après que l’arbitre Mike Adamson eut vérifié auprès du TMO Marius Jonker, le ballon était réputé être revenu et l’essai de Tompkins était resté.

Nick Tompkins marque un essai d'interception pour le Pays de Galles
Nick Tompkins s’enfuit pour marquer un essai d’interception pour le Pays de Galles

La défaite du Pays de Galles contre l’Australie s’est caractérisée par des scores en retard angoissants et il semblait que les Wallabies reviendraient les hanter lorsque White et Daugunu ont traversé, et en particulier lorsque leur bourreau en chef Beale a frappé une pénalité de 40 yards.

Mais le Pays de Galles n’était pas à démentir de la même manière cette fois. Hurlé par une foule bruyante à domicile saisie par le drame tardif, ils se sont frayés un chemin dans les 22 australiens et Priestland a porté le coup décisif.

Équipes

Pays de Galles: L Williams ; Rees-Zammit, Tompkins, Halaholo, Adams ; Biggar, T. Williams ; W Jones, Elias, Francis, Beard, S Davies, Jenkins (capitaine), Basham, Wainwright.

Remplaçants: Dee, G Thomas, Lewis, Carter, Tshiunza, G Davies, Priestland, McNicholl.

Australie: Béale ; Kellaway, Ikitau, Paisami, Daugunu ; O’Connor, blanc ; Pantoufle (capt), Latu, Tupou, Arnold, Rodda, Leota, Samu, Valetini.

Remplaçants: Fainga’a, Bell, Alaalatoa, Skelton, Swinton, McDermott, Foketi, Wright.

Officiels de match

Arbitre: Mike Adamson (SRU)

Arbitres assistants : Mathieu Raynal (FFR), Give Sugar (GRU)

TMO : Marius Jonker (SARU).

Laisser un commentaire